Fuengirola Français


Fuengirola Superficie: 10,20 km2
Nombre d'habitants: environ 60 000
Nom des habitants: les fuengiroleños
Visites Remarquables: le château de Sohail, les gisements archéologiques de Suel et des propriétés d'Acevedo et del Secretario, le musée d'histoire de la ville.
Situation géographique: dans la région de la Costa del Sol occidentale, elle borde les circonscriptions de Mijas et Benalmádena. La ville est située à 27 kilomètres de Malaga et à 8 de Mijas. Les précipitations moyennes annuelles sont de 570l/m2 et la température moyenne est de 18ºC.
Informations touristiques: Office du tourisme, avenida Jesús Santos Rein, 6 (29640). Tél. 952 467 457 ; Fax. 952 465 100

 

Si l'on considère le nombre d'habitants et sa situation au niveau touristique, c'est presque un paradoxe de constater que la circonscription de Fuengirola s'étend sur seulement 10 km2 dont huit kilomètres de plages. L'explication de ce paradoxe réside sans doute dans le fait que personne n'aurait pu penser, lorsque la répartition du territoire a été effectuée, que l'explosion touristique du XXème siècle allait bousculer non seulement les barrières imposées par l'Administration mais aussi l'idée du XIXème siècle selon laquelle les communes suivaient un développement naturel.

Ses propres limites ont été repoussées par l'incroyable essor touristique et la ville a dû se tourner vers les terres de Mijas pour canaliser son expansion. Il est donc étonnant de constater que la moitié d'une rue appartient à Fuengirola et l'autre à Mijas, ville avec laquelle elle partage la plupart de ses frontières.

Les données historiques indiquent que ce sont les colonisateurs phéniciens qui ont fondé Fuengirola même s'il semble probable que des indigènes et d'autres tribus aient séjourné dans cette enclave, à mi-chemin entre Cadix et Malaga. Sous le nom de Suel, les Phéniciens ont créé une usine de salaisons et ont ensuite fait du commerce avec les autres villes méditerranéennes. Les Romains ont fait de Suel une ville fédérée affectée par Augusto al "conventus" de Gades (Cadix). On pense qu'à cette époque, une oligarchie puissante et ses habitants ont rendu un culte à Neptune.

Déjà sous le pouvoir musulman (il existe peu d'informations concernant la période wisigoth), pendant le califat d'Abderramán III, le château a été agrandi. La silhouette de ce dernier est perceptible à l'ouest de la ville sur une colline voisine de la rivière qui porte le nom de la localité, Fuengirola. C'est dans ce château qu'Enrique II de Castille et le Nazaréen Yusuf I ont signé une trêve en 1340 qui a permis la réapparition du commerce. La forteresse a été restaurée et fait actuellement office d'auditorium de plein air. Les Arabes ont changé le nom de Suel par Sohail, nom d'une étoile de la constellation d'Argos qui, curieusement et d'après la légende, était visible uniquement depuis le château.

Après la conquête de la place par les Rois catholiques en 1487, le château a été détruit mais les fréquentes attaques de pirates que subissait la Côte méditerranéenne ont rendu sa reconstruction nécessaire. Des années plus tard, pendant la Guerre d'indépendance, les Français, les Anglais et les Espagnols se sont disputés la forteresse pour sa situation défensive stratégique incontestable.

Le nom actuel de la ville provient des "girolas", des embarcations que les marins génois installés dans la région utilisaient pour la pêche des menus poissons ou blanchaille (boliche). Ce nom espagnol était aussi utilisé pour nommer l'ancien district actuellement associé à la ville, le district de Santa Fe de los Boliches.