Benalmadena francais

 

Costadelsol.
Superficie: 26,60 km2
Nombre d'habitants: environ 43 000
Nom des habitants: les benalmadenses
Visites Remarquables: l'église de Santo Domingo, les jardins de El Muro, le musée archéologique, le château Bil-Bil, le château de Colomares, le jardin de Las Águilas, la Estupa Budista, les tours de vigie (Torrebermeja, Torrequebrada, Torremuelle), la Plaza de España, le centre historique de Benalmádena
(le village, les restes romains de Benalmádena), la Côte.
Situation géographique: dans la région de la Costa del Sol occidentale, à 20 kilomètres de la ville de Malaga et à une altitude de 280 mètres. Les précipitations moyennes annuelles sont de 610 l/m2
environ et la température moyenne avoisine les 18ºC.
Informations touristiques: Office du tourisme, C/ Antonio Machado, 10 (29630, Benalmádena - Costa).
Tél. 952 442 494/952 441 295 ; Fax. 952 440 678, turismo@benalmadena.com, www.benalmadena.com

Parmi les particularités de cette ville dont les terres s'étendent des contreforts du versant sud de la Sierra de Mijas jusqu'au bord de la mer, le plus étonnant est le fait qu'elle compte trois centres urbains reliés entre eux mais toutefois bien différents : Benalmádena Pueblo (village), Benalmádena Costa (Côte) et Arroyo de la Miel.

La première, la plus ancienne, est la ville andalouse type constituée (ici de façon très organisée) de rues étroites, de places pour la tranquillité et de formidables points de vue sur la Costa del Sol dus à l'altitude du centre ville (presque 300 mètres) et à la proximité de la mer.

Arroyo de la Miel, qui doit son développement à la gare de trains de banlieue qui est le centre économique de la commune, concentre une bonne partie de la population et des services municipaux alors que Benalmádena Costa est la zone la plus internationale et c'est là que l'on trouve l'offre touristique de soleil et de plage : grands hôtels, casino, port de plaisance et commerces de tous types.

De par son emplacement, son offre hôtelière et de loisir (plages, port de plaisance, randonnées, télécabines, parcs d'attractions : Tivoli, Selwo Marina, Sea Life, golf, etc., éventail d'activités culturelles intenses allant des arts plastiques, aux arts scéniques et à la musique), Benalmádena est l'une des communes les plus en vogue de la province de Malaga sur le plan touristique.

Les premières traces de l'homme dans cette commune remontent au Paléolithique supérieur, comme par exemple les restes des grottes del Toro, los Botijos ou las Zorreras. Les Phéniciens se sont établis dans cette zone entre le VIIIème et le VIIème siècle avant J.C. (on a aussi trouvé des restes dans la zone côtière) et plus tard les Romains (fabrique de salaisons à Benal-Roma et restes de la ville à Torremuelle et Capellanía). Mais ce sont les Arabes qui ont donné le nom au village.

En effet, le nom actuel semble dérivé du son arabe Ibn al-Madin, qui signifie enfants des mines, en référence aux anciennes mines de fer de la zone. Ce n'est pas la seule hypothèse concernant l'origine
du nom de la commune mais c'est la mieux acceptée par les spécialistes et historiens.

Les troupes chrétiennes ont non seulement conquis le village mais elles l'ont aussi détruit, tout comme le château, depuis lequel l'Armée des Rois catholiques a exercé une forte résistance. À la fin du XVIème siècle, il a été repeuplé par d'anciens chrétiens qui n'ont pas réussi à s'installer dans la région surtout à cause de l'insécurité qui régnait du fait des attaques continues en provenance de la mer.
Les tours de vigie qui existent toujours non loin de la Côte datent de cette époque.

Avec l’établissement de plusieurs fabriques de papier au XVIIIème siècle, la population de la zone s'est à nouveau stabilisée et a même augmenté des années plus tard grâce à la culture de la vigne qui disparu au début du XXème siècle suite à l'épidémie de Phylloxera. Le phénomène touristique qui a commencé à Benamádena au cours des années 60 allait encourager l'activité économique de façon imparabl